mercredi 28 avril 2010

Pour un débat public sur les fusions d’écoles

Lettre de l'ACA adressée ce jour à David Thiberge, Maire de Saint Jean de Braye.

Monsieur le Maire,


Début février 2010 l’Inspecteur d’Académie du Loiret a pris un arrêté organisant la fusion des écoles maternelle et élémentaire L. Gallouédec d’une part et de J. Prévert maternelle et élémentaire d’autre part, en deux groupes scolaires uniques.

Ces fusions coïncident avec les départs en retraite des directrices de l’école élémentaire Gallouédec et de l’école maternelle Prévert.

Dans un premier temps, vous avez déclaré avoir pris acte de ces mesures administratives. Dans un second temps vous avez pris fait et cause pour ces fusions en vous investissant activement pour qu’elles se concrétisent.

Malgré l’opposition de 3 écoles (conseils de maîtres et conseils d’écoles) sur les 4 concernées, malgré l’opinion majoritairement négative des parents et des enseignants vis-à-vis de ces fusions, vous persistez, de façon difficilement compréhensible, à ne pas vouloir vous rendre à l’évidence : ces fusions constituent une régression quant à la qualité de l’accueil des élèves, elles s’inscrivent dans un processus comptable de réduction des moyens mis à disposition du service public d’Education par le retrait d’emplois de directions. Elles constituent un précédent pour les autres écoles de la commune. Elles sont majoritairement rejetées.

Votre attitude déroute un grand nombre de nos concitoyens qui s’interrogent. Vos motivations doivent être profondes, l’inquiétude l’est tout autant. La mobilisation ne fait que s’amplifier.

Le temps nous semble venu d’ouvrir publiquement le débat citoyen. C’est pourquoi nous vous demandons de vous exprimer en toute clarté et transparence devant les abraysiennes et les abraysiens et d’organiser rapidement sur ce dossier une réunion publique d’information et de débat.

Connaissant votre attachement à la démocratie participative, nous ne doutons pas des suites que vous pourrez donner à notre demande.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de notre attachement à des écoles à taille humaine et gérées dans la transparence et l’équité.